Catégorie : MATERNITÉ

…Enceinte, il fait chaud, comment bien dormir?

Hello les Freemom,

Let’s the sun shine, let’s the sun shining, the sun shining!

sun-151763_1280

Et oui! Ça y est, le soleil est là pour notre plus grand plaisir et il fait presque 40°C, voire plus dans certains endroits. Le soleil ne fait pas les choses à moitié ces jours-ci mais on ne va pas se plaindre quand même! Non! Non et Non! Cependant je pense tout particulièrement aux futures mamans qui déjà sans la chaleur éprouvent quelques difficultés à trouver le sommeil alors avec un thermomètre qui affiche 40°C, ce n’est franchement pas évident de bien s’endormir avec cette chaleur estivale. Mais comme d’habitude, no stress! Je vais vous rappeler quelques conseils et infos qui j’espère vous fera passer une bonne nuit.

On dîne léger:

Si vous voulez éviter de passer la nuit à digérer et donc que votre estomac vous empêche de dormir, privilégiez un repas léger le soir. Mais attention, léger ne veut pas dire sans calories. Favorisez de plus petites portions, sans faire l’impasse sur les féculents. Évitez les repas trop gras ou trop sucrés, qui rendent la digestion plus difficile. En ce qui me concerne, je ne me suis jamais privée lors de mes grossesses. À part ce que je n’avais pas le droit de manger, car je n’étais pas immunisée contre la toxoplasmose et tout ce qui est viandes pas assez cuites, fromages et poissons crus…grrr moi qui adore les sushis (à prononcer à la Gad Elmaleh), je me faisais plaisir à manger, car j’ai une hygiène alimentaire variée, saine et gourmande. Gourmand ne veut pas dire bourratif, donc oui ces adjectifs vont ensembles.

On écoute les signaux du sommeil:

Vous baillez, vos yeux piquent, vos paupières sont lourdes, très lourdes…vous manquez de concentration et votre esprit est ailleurs? Cela veut dire qu’il est temps de rejoindre votre ami Morphée! Oui! Lâchez votre conjoint, votre mari s’il ne souhaite pas encore dormir et chopez le train du sommeil. Apprenez à écouter ce que vous dit, ce que vous signale votre corps. En moyenne, on ressent ces signaux de sommeil toutes les 90 minutes. Si vous passez à côté de ces signaux, vous aurez en effet des difficultés à vous endormir.

On fuit les stimulants et les écrans:

Pour éviter de maintenir votre organisme en alerte, fuyez les excitants tels que le café, le thé, les sodas caféinés si vous en prenez, si possible dès 16h. De même, il est déconseillé d’utiliser des écrans (tablettes, smartphone, ordinateur…) dans l’heure qui précède le coucher car la lumière bleue qu’ils émettent retarde la sécrétion de la mélatonine, l’hormone du sommeil. En revanche, privilégiez les activités calmes: lecture, relaxation, petite marche tranquille (détente mécanique et physique qui peut en plus vous faire du bien car cela stimule votre bassin, le soulage si il est verrouillé) tout en regardant le coucher du soleil (détente émotionnelle), massages (détente physique).

On trouve la bonne position:

Pour certaines d’entre-vous, se coucher sur le côté droit peut entraîner un malaise vagal car l’utérus comprime le foie qui appuie sur la veine cave et altère la circulation sanguine. Les médecins conseillent donc de se coucher sur le côté gauche, car cette position libère davantage la veine cave inférieure qui ramène le sang vers le cœur. Mais si vous n’y êtes pas sujette et que vous préférez dormir du côté droit, « No problem », car l’important est de trouver sa position, celle qui fait que l’on se sent le mieux. En ce qui me concerne, j’ai 3 filles. Et pour chacune de mes grossesses, je dormais dans des positions différentes car mes Ladybugs s’étaient placées différemment dans mon bidou, leur gîte pendant 9 mois (sympa le Air bnb!). Au troisième trimestre, ma Sauterelle était tête en bas coté gauche. Ma Coccinelle était tête en bas côté droit et ma Libellule, tête en l’air (la coquine) et en siège (en plus, re-coquine). Donc pour chacune d’elle, j’ai dû écouter mon corps pour me placer dans la position qui me convenait le mieux. Une seule chose n’a pas changé pour mes 3 grossesses, c’est l’utilisation de mon coussin de maternité qui a été, je dois l’avouer un deuxième partenaire pendant presque 2 ans (à partir du 4ème mois de mes grossesses et après pour allaitement). Et oui, on a pratiqué la relation dodo à 3! lol.

On se rafraîchit:

Pour diminuer la température corporelle, il est conseillé de prendre une douche ou un bain tiède. Et pour refroidir la pièce, anticiper dès le matin. Aérer votre maison, fenêtre grandes ouvertes, le plus tôt possible (si vous vous levez pour une énième pause pipi à 6 h, profitez-en pour les ouvrir). Ensuite, fermez-les vers 9h30-10h, avant que la température ne monte de trop et puis baissez vos volets afin de conserver la fraîcheur dans votre maison. Si cela ne suffit pas, munissez-vous d’un ventilateur.

On se tourne vers les plantes:

Dernière option, la phytothérapie. Certaines plantes sont réputées pour favoriser l’endormissement. Je vous mets le lien de l’avant dernier FreemomPost « Allo maman dodo » qui est un article complet sur les bienfaits des plantes sur le sommeil. Important à savoir lorsque vous êtes enceinte, les compléments alimentaires contenant de la mélatonine sont à proscrire.

Voilà les Freemom, j’espère vous avoir apporter quelques clés pour réussir à trouver le sommeil malgré cette chaleur tant espérée et tant attendue.

Morphéeusement vôtre!

À tantôt…

PS: Ces conseils vous aideront à améliorer votre endormissement et la qualité de votre sommeil mais ne feront pas disparaître comme par magie vos réveils nocturnes pour vos pauses pipi (normal bébé prend de plus en plus de place et appuie sur votre vessie), la préparation de votre corps à ces réveils de nuit grâce aux hormones qui vous préparent soit à l’allaitement ou à donner le biberon à Mini-vous (la nature est tellement bien faite parfois), et n’empêcheront pas celui-ci de faire la jaille dans votre bidou croyant c’est la Teuf (vous êtes allongée, détendue alors bébé profite de ce moment où il a plus de place pour bouger. Profitez-en pour caresser bébé à travers votre ventre cela l’apaisera).

Please follow and like us:

Diastasis, quoi? qu’est-ce?

Hello les Freemom,

Aujourd’hui, j’ai envie de vous parler du Diastasis, mot qui m’était encore inconnu il y a encore quelques mois. Diastasis, quoi? qu’est-ce? Est-ce le nom d’un dieu ou d’une déesse grecque?

Mon histoire:

Après ma troisième grossesse, j’ai repris le sport et perdu tranquillement mes kilos en trop. Un soir, lorsque j’étais allongée, j’ai souhaité me relever en faisant travailler mes abdominaux et je me suis rendue compte que j’avais un espace, un creux qui partait d’un peu plus bas du sternum jusqu’au dessus du nombril (je pouvais mettre 3 doigts verticalement et 2 doigts horizontalement). Cet espace était plus proéminent à l’effort et disparaissait lorsque mes muscles abdominaux étaient relâchés. J’ai montré cela à mon homme qui m’a dit d’aller voir le médecin fissa afin de savoir ce que c’était. Le rendez-vous pris, je file chez le doc qui m’ausculte et me parle pour la première fois de Diastasis des grands droits.

C’est quoi le Diastasis?

Le Diastasis est une séparation du muscle des grands droits entre la partie gauche et la partie droite souvent provoqué par la grossesse pour nous les Freemom mais aussi par le surpoids et certains problèmes de santé (pour les hommes).

 

source photo: sur le blog de Séverine Jacinto

Pourquoi la grossesse est un facteur de Diastasis?

La grossesse provoque une distension des muscles notamment au cours du troisième trimestre et dans le post-partum immédiat. Cela est naturel (la nature est bien faite) et se résorbe normalement spontanément. Toutefois, chez de nombreuses femmes, il persiste un Diastasis séquellaire permanent. Et beaucoup de mamans vivent avec ça sans le savoir. Ce qui provoque souvent des douleurs dorsales, des douleurs dans le bas-ventre,  donne un ventre rond et relâché que l’on croit perdre avec les kilos en trop lorsqu’ils en restent mais il n’en est rien. Ce ventre rond ne peut que disparaître (lorsque la ligne est retrouvée) grâce à des exercices… . Cette forme permanente de Diastasis concerne le plus souvent les femmes:

  • ayant eu des grossesses gémellaires,
  • ayant été enceintes trois fois ou plus en raison des étirements répétés et subis par les muscles abdominaux (mon cas 3 grossesses rapprochées),
  • ou ayant accouché de gros bébés (mon cas 3kg880, 4kg170 et 3kg725).

En effet, la croissance de l’utérus lors de la grossesse induit une forte pression sur l’abdomen interne et la paroi abdominale change de forme significativement même pour les patientes très minces. Les muscles grands droits s’étirent, jusqu’à parfois se séparer en leur centre. Dans le but d’accueillir au mieux, notre ou nos mini-nous, les hormones maternelles ont pour action de détendre les muscles abdominaux et d’adoucir les tissus conjonctifs, contribuant à favoriser l’étirement des muscles abdominaux et donc la survenue d’un relâchement musculaire. Le Diastasis est également lié au gain de poids spectaculaire (pour le corps mais ô combien normal) lors de la grossesse (pour moi: 20kg, 17kg et 15kg). Pour vous aider à mieux comprendre, mieux visualiser ce qu’est le Diastasis, voici une vidéo de Séverine Jacinto ici.

Que faire en cas de Diastasis des grands droits?

Après mon rendez-vous chez le médecin, où j’ai entendu parler également d’éventration, et hernie de la ligne blanche (heu??? pas très rassurée moi!), j’ai dû aller voir un chirurgien viscéral (ahhh! rien que le nom de la spécialisation, BEURK BEURK et REBEURK, ça fait peur, bon si c’est un chirurgien genre le docteur Mamour ou Jackson, ça peut aider à faire passer la pillule…lol) pour s’assurer que malgré cette distension des muscles abdominaux, les organes étaient bien tenus. Une opération peut être nécessaire si besoin. Elle s’appelle l’abdominoplastie. L’abdominoplastie ou plastie abdominale va permettre une remise en tension des muscles abdominaux en corrigeant leur écartement. Les muscles sont resserrés sur toute la ligne médiane par ce que l’on appelle chirurgicalement une plicature c’est à dire une suture. La correction d’un surpoids avant toute intervention est un facteur primordial pour la réussite chirurgical et éviter toute récidive.

Certaines peuvent avoir besoin d’une opération pour rapprocher les grands droits. Mais bien souvent, des exercices faits quotidiennement suffisent pour aider ces muscles à reprendre leur place, ce qui a été et est mon cas aujourd’hui.

Quels exercices faire après l’accouchement?

En France, les professionnels de santé ne sont pas formés pour prévenir, aider, conseiller les futures mamans et mamans pour éviter ou corriger un Diastasis car ils vous disent qu’ils ne savent pas comment y remédier et/ou qu’il n’y a rien à faire mais c’est FAUX. Je m’en suis rendue compte car j’ai assisté à un vrai tournoi de tennis style Roland Garros médical. Lorsque je demandai des conseils, le médecin envoyait la balle à la sage-femme, la sage-femme faisait une passe au kiné, le kiné frappait un service direct à 150km/h au chirurgien et le chirurgien en cas de non-opération envoyait la balle jusque le Canada. Oui Oui Oui!!! Si loin car les professionnels canadiens sont quant à eux formés pour aider les femmes à corriger leur Diastasis. Oui car c’est POSSIBLE! OK! Je veux bien, le pays des Caribous ça me tente bien… mais le Canada c’est pas la porte à côté, hein? Et bien, au final c’est ma chiropractrice (que je chérie et qui est TOPISSIME, Jean-Marc généreux sort de ce corps), qui m’a conseillée d’aller voir sur Youtube, des professionnels Canadiens ou Belges expliquer les exercices de respirations qui corrigent le Diastasis. Bien sûr comme d’habitude avant tout exercice, vous devez consulter (sage-femme et/ou kiné et/ou gynéco pour s’assurer du bon état de votre périnée) afin de faire les choses dans l’ordre et correctement. On ne se presse pas! D’acc?

Si vous constatez que vous avez un Diastasis (allongez vous à plat, contractez vos abdos et suivez vos grands droits avec vos doigts, s’il y a un écartement c’est qu’il y a Diastasis) et/ou si vous souhaitez (uniquement) raffermir et renforcer votre sangle abdominale car c’est elle qui tient vos organes, qui vous aide à bien vous tenir, qui soutient votre colonne vertébrale et permet de la protéger, je vous mets le lien de la vidéo de Séverine Jacinto ici. Séverine Jacinto est une maman de 3 enfants coach personnel spécialisée dans la synergie posturale abdominale pré et post-natal. Elle donne de réelles solutions pour renforcer votre corps en profondeur tout en vous boostant avec sa positive attitude.

Si vous n’êtes pas trop exercices mais que vous souhaitez quand même avoir un résultat (tant qu’à faire, rohhh la maligne), lorsque vous êtes allongées dans votre lit (sur le dos bien à plat) le soir ou bien lorsque vous serez à lézarder sur votre bain de soleil, l’exercice de base sera en EXPIRANT d’essayer de rentrer au maximum votre ventre comme si vous vouliez coller votre nombril à votre colonne vertébral et en INSPIRANT de le relâcher sans le gonfler (très important). Car la pression pousse! Elle pousse le ventre, mais aussi les organes vers le bas, et le dos en pâtit aussi. Jour après jour, semaine après semaine, mois après mois, vous constaterez avec plaisir un rapprochement de vos grands droits, vos abdominaux profonds qui se seront dans le même temps renforcés et que votre ventre sera plat. C’est pas chouette ça!!! Et petit conseil: faites cette exercice avec votre cher et tendre, ça ne peut que lui faire du bien!!!

Allez les Freemom, je crois en vous! Respirez, rentrez le ventre, contractez, relâchez sans gonfler et à vous une santé au top pour vivre votre vie de maman, de compagne, de femme à fond!

Fitnessement vôtre!

À tantôt…

PS: N’hésitez pas à me dire si cet article vous a renseigné et à le partager auprès de vos amies futures ou déjà maman. Cela peut leur être utile. Et si l’envie vous dit de partager votre histoire, je vous souhaite d’ores et déjà la bienvenue.

Please follow and like us:

On sort la poussette pour un ventre gainé et de jolies gambettes

Hello les Freemom,

L’été approche, la température a du mal à dépasser la barrière des 20°C, mais ça va venir! On y croit! Après des mois enfermées dans vos pantalons, collants…vous n’avez qu’une hâte… c’est de porter vos jolies robes. Seulement voilà, il vous reste quelques kilos à perdre post-natal. Vous venez de mettre au monde un joli bébé, vous êtes aux anges. Vous souhaitez reprendre le sport, retrouver votre ligne mais vous êtes fatiguées et vous n’avez pas beaucoup de temps à vous accorder pour l’instant. Arrrh dilemme! Que faire?

Au niveau alimentaire:

Alors pour retrouver la ligne que vous souhaitez, rien ne sert de se précipiter! Nous allons parler de rééquilibrage alimentaire. Ne faîtes pas de régime, la privation n’est pas bonne. Elle entraînera certainement une perte de poids significative mais vous reprendrez sans doute les kilos perdus voire plus (c’est ce que l’on appelle l’effet yo-yo). Pour moi, La Méthode Bootcamp de valérie Orsoni m’a complètement satisfaite. La devise c’est doucement mais sûrement. En effet vous avez porté bébé bien au chaud dans votre bidou pendant 9 mois et maintenant qu’il est parmi vous, les nuits sont courtes, c’est normal et ça va passer mais en attendant la fatigue se fait de plus en plus ressentir. Souvent, pendant et/ou après la grossesse, maman a des carences en Fer, en vitamine D, en magnésium … avant toutes choses, il est alors important de faire un check-up chez le médecin afin d’identifier la ou les carences. Il vous donnera alors une ordonnance de compléments alimentaires qui permettront à votre corps de retrouver de l’ énergie. En ce qui concerne votre alimentation, mangez équilibré et le plus varié possible, ne sautez pas de repas. Lorsque vous sortez de table, vous devez avoir manger suffisamment pour apaiser votre faim sans vous sentir lourde… donc mission, on oublie le bouton du jean que l’on enlève après le repas, hein?

Au niveau activité physique:

Dans un premier temps, n’oubliez pas de faire votre visite post-natal afin que la sage-femme vous certifie que vous pouvez reprendre une activité physique (rééducation du périnée si besoin). Je conseille également de vous rendre chez un ostéopathe et/ou un chiropracteur qui vérifiera la tenue, la position, l’état de votre corps. Par exemple, moi je suis allée consulter une chiropractrice après chacun de mes accouchements. Grâce à elle, mon corps était remis en ligne (surtout mon bassin). Ça y est vous êtes allée consulter? C’est chose faite, super!

Vos journées sont donc organisées en fonction de bébé, l’emploi du temps des frères et sœurs s’il y a, et les tâches familiales quotidienne. Le papa finit souvent le travail tard le soir ou est peut-être en déplacement professionnel. Dans ces conditions, il est donc difficile pour vous d’aller faire du sport en salle le soir. Les beaux jours ou pas (bah oui on n’est pas en sucre, alors même s’il pleuviote un chouia, on y va!), ce que je vous conseille pour redémarrer une activité physique en douceur c’est de profiter de faire de longues balades à poussette (1h et plus).

Bébé n’en sera que ravi. Il sera bercé par l’air, le vent qui parcoure les arbres, les chants d’oiseaux, le bruit des vagues, les discussions des gens installés en terrasse, les rires et les cris des enfants qui jouent à l’aventure dans le parc… .

Et vous? Et bien vous marchez. Allez 1, 2, 1, 2. La marche est de loin la meilleure activité physique pour vous remuscler tranquillement, vous affiner et vous détendre tout en faisant le plein de vitamine D que votre peau va absorber grâce aux rayons du soleil (n’oubliez pas de vous protégez la peau). Bien sûr, je ne parle pas d’une promenade où l’on s’arrête régulièrement. Non, on est d’accord, hein! Je parle bien entendu d’une démarche active (rapide ~6km, rapide soutenue +6km) qui sollicitera pleinement vos muscles. Alors pour ça, j’ai quelques conseils:

  • Avant de partir, votre première action, c’est le jus de citron. Buvez un jus de citron fraichement pressé pour un effet vitaminé et détoxifiant. Il donnera un coup de boost à votre organisme et nettoiera votre corps.
  • Équipez-vous de bonnes chaussures adaptées à votre activité. Pour la marche, privilégiez de préférence les chaussures avec des semelles en caoutchouc pour éviter les glissades. À Décathlon, on y trouve les Propulse Walk NEW FEEL en différentes versions suivant les niveaux. Elles sont très bien étudiées et adaptées à cette activité sportive.
  • Dehors, tenez vous droite, ne courbez pas votre dos et ne regardez pas par terre. Regardez droit devant vous, autour de vous, admirez le paysage et bien sûr jeter des coups d’œil réguliers vers bébé qui est soit dans les bras de Morphée soit en train d’observer le joli monde où il va grandir.
  • Respirez, ne vous essoufflez pas inutilement. Si vous êtes accompagnée, la consigne est qu’ il faut toujours pouvoir parler en marchant. À deux ou à plusieurs mamans, si vous êtes sur la même longueur d’onde, l’effort sera alors un plaisir partagé et la motivation multipliée. Si vous êtes stressée et que votre sommeil n’est pas réparateur, la marche rapide va significativement faire baisser le taux de stress et va considérablement améliorer le sommeil. En étant concentré sur votre corps tout en regardant autour de vous, la nature, vous allez bénéficier d’une harmonisation du corps et de l’esprit et d’une sensation de sérénité et de paix intérieure. Soyez à l’écoute de vous-même.
  • Pensez à contracter votre ventre, c’est cela qui vous permettra de retrouver un ventre plat, gainé et vos abdominaux (profonds) vont petit à petit se renforcer. Votre corps gagnera en fermeté et tonus. Youpi!!! Vous serez agréablement étonnée du résultat si vous marchez régulièrement.
  • Hydratez-vous, ni peu, ni trop, juste ce qu’il vous faut. Car contrairement à ce que l’on pourrait croire, boire lutte contre la rétention d’eau. En effet s’hydrater permet de chasser l’eau en trop, permet d’éliminer les déchets qui encrassent notre organisme qui l’empêche de fonctionner correctement (digestion). Si vous faîtes de la rétention d’eau dans les jambes, grâce à la marche active et à votre bonne hydratation, vos gambettes s’affineront.
  • Faites le déroulé du pied. Pour brûler des calories et vous détendre avec la marche active, il faut apprendre à mieux marcher. Beaucoup de personnes posent directement à plat le pied par terre mais ceci est une mauvaise habitude. Pour effectuer une bonne séance de marche rapide, il faut poser le talon au sol, dérouler entièrement le pied jusqu’à vous propulser vers l’avant grâce aux orteils. Vous sentirez vos mollets travailler et vos gambettes seront superbes.
  • À votre retour, prenez un thé ou une infusion aux plantes détoxifiantes. Moi je suis une adepte des thés et infusions de chez Léa Nature, Jardin BIOlogiquele brûleur de graisse saveur vanille est une combinaison de plantes sélectionnées pour aider à affiner sa silhouette. L’action conjointe du maté et du guarana sur la combustion des graisses se combine aux bienfaits des autres plantes traditionnellement reconnues pour favoriser l’élimination rénale (thé vert, bouleau) et la détoxification (café vert), le ventre plat est une association de 4 plantes, menthe, anis, mauve, réglisse qui favorise le transit intestinal et agit sur les ballonnements. Consommée régulièrement en fin de repas, cette infusion contribuera au bien-être digestif et au maintien d’un ventre plat. Voilà ce que j’utilise en ce moment mais il y en a d’autres qui peuvent correspondre à vos besoins sur leur site ou en magasin. Il y a aussi le Sobacha en infusion. Ce sont des graines de sarrasin grillées que vous mettez à infuser dans votre mug. Le sarrasin est la graine la plus riche en magnésium, en fer, en zinc, en vitamines: P et B (idéal post-natal). Riche en fibres solubles, le sarrasin diminue la sensation de faim car il permet de rassasier votre estomac plus rapidement et il aide également à détoxifier le corps.

Les Freemom, grâce à La Marche Rapid’poussette ajoutée à une alimentation saine et gourmande (oui les 2 vont ensemble, je vous le jure), vous allez perdre vos kilos de grossesse en respectant votre corps et c’est bien ça le plus important. Vous vous sentirez émotionnellement mieux, et votre quotidien sera beaucoup plus agréable.

Je vous le dis, adoptez la marche Rapid’poussette, c’est vraiment chouette!

Sportivement vôtre!

À tantôt…

PS: Si vous le souhaitez, pour vous encourager et toujours aller plus loin, vous pouvez également vous équiper d’un podomètre comme le FitBit One. Si vous êtes une Freemom qui souhaite reprendre le sport, c’est bientôt la fête des mamans, alors faites-vous offrir les chaussures de marche active ou le podomètre. C’est bien mieux que les appareils ménagers, non mais alors! Et ça change des cadeaux plus traditionnels comme les bouquets de fleurs, les bijoux… .

Je reçois beaucoup de messages en privé, mais n’hésitez pas à partager vos envies, vos expériences, vos astuces, vos histoires ici. Le blog Freemom existe pour cela, pour échanger ensemble, vous faire du bien et n’oubliez pas de liker la page facebook Freemom. C’est à vous… .

Image à la Une: © mmg1design – Fotolia.com

 

 

 

 

Please follow and like us:

…Quand tu portes la vie…

Hello les Freemom,

Voici un sujet qui me passionne, la maternité. Cette drôle, incroyable, agréable et parfois pénible expérience m’a complètement bouleversée. La grossesse, je l’ai vécue trois fois en 4 ans…oui oui je sais, c’est rapproché mais c’est ce que l’on souhaitait profondément.

La première fois que j’ai été enceinte, c’était en Août 2010. Le début d’une merveilleuse aventure. Je n’étais pas du tout stressée, j’étais sereine même lorsque l’on me disait: Oh tu vas voir, les joies de la maternité ce n’est pas tout beau tout rose! Il y a les nausées, les tiraillements, les jambes lourdes, les chiffres de la balance qui montent…et l’accouchement!!!

Alors oui c’est vrai, notre corps change, énormément même. Les seins, le ventre, le poids… mais c’est pour la raison la plus merveilleuse du monde, non?

J’ai apprécié chaque instant, chaque jour, chaque mois passé avec ce petit être en construction dans mon bidou. Oh! La nature est incroyable quand même! Un câlin de Mister and Miss et voilà la création d’une vie qui évolue au chaud dans le ventre de future maman. Après le désiré résultat positif ( II ) sur notre analyse de sang qui nous déclenche un WHAOU d’enfer, des pleurs ou une danse de la joie, le planning de maman en devenir se rempli tout le long de la grossesse.

Il y a la première échographie, instant magique où l’on va trouver bébé en train de sucer son pouce, bailler, jouer à Caché Coucou… . C’est notre première rencontre. On a hâte de le voir ce petit être et surtout besoin d’être rassuré sur son bon développement. Les Freemom, avez-vous déjà observé le visage de votre Homme en train de regarder l’écran? Je vous le conseille, car ils sont absolument mignons. Soit ils ont du mal à voir et tournent leurs têtes pour essayer d’identifier quelque chose (où est la tête, où est le cul-cul…LOL), soit ils sont complètement babas, les yeux fixés sur l’écran, la bouche ouverte et nous regarde avec un sourire un peu idiot…mais tellement adorable! Les mesures prises, les vérifications faites, bébé va bien. OUF!

S’en suit ensuite, les suivis mensuels chez notre sage-femme ou gynécologue. Il faut surveiller la courbe de poids, mesurer le ventre, vérifier le col (au début on est pudique, on n’ose pas, on n’a franchement pas envie d’enlever sa culotte). Se faire examiner, ce n’est pas une partie de plaisir. Et puis au bout de la troisième grossesse avec au compteur au moins 21 fois sa culotte accrochée à la chaise…(lol), et bien ce n’est toujours pas une partie de plaisir mais ça devient presque banal. Petite anecdote rigolote: J’avais rendez-vous pour un suivi mais aussi pour une prise de sang. Je dis bonjour à la sage-femme, je rentre, on papote un peu sur moi, sur bébé puis elle me dit, allez on y va. Moi, comme d’habitude, je crois qu’elle va m’examiner le col, alors je retire mon boxer. Et là, elle me dit, ah mais attendez, on va d’abord faire la prise de sang! Je ne vous dis pas à quel point j’étais gênée (lol). Bref, fin de l’anecdote.

Ces rendez-vous, c’est aussi le moment de dire à sa sage-femme si on a des douleurs, inquiétudes ou aussi… si tout va bien! En ce qui me concerne, mes grossesses se sont merveilleusement bien passées. S’il y avait une mauvaise nouvelle, un évènement triste, je faisais barrière à cela. J’avais décidé d’être le bouclier pour mon bébé. Je n’ignorais pas ce que je ressentais, au contraire. J’arrêtais les épées que je pouvais recevoir et les transformais avec mon bouclier par des fleurs. C’est une image bien sûr, on est d’accord…hein!!!

Puis vient la deuxième échographie, celle où l’on peut savoir si c’est une fille ou un garçon, un choix libre à chacun. Nous sommes capable de ressentir bébé bouger, naviguer et nous communiquons avec lui grâce à la parole mais aussi à travers les caresses. Quelle sensation extraordinaire! Et enfin arrive la troisième échographie pour vérifier que mini-nous va bien et est tourné dans le bon sens. Nous sommes à quelques semaines du grand plongeon pour bébé. Le corps commence à se faire bien lourd et à se préparer pour le jour J. On a du mal à se traîner. Pleins d’actes de la vie quotidienne deviennent éprouvant à faire.

Alors dans l’incroyable liste, il y a entre autre:

  • mettre ses chaussures, faire ses lacets… Pfff!!! De toute façon, je veux mettre des ballerines. Hein? Quoi? Il fait 0° dehors, pas grave, même pas froid moi!
  • se retourner dans le lit, mais attention défi: en une seule fois!
  • se relever lorsque l’on s’accroupit…Quoi? Je n’arrive pas à me relever? Si si mais je faisais mes lacets…Quoi? J’ai des ballerines? Ah Merdecredi.
  • se lever parce que bébé appuie sur la vessie, donc envie de pipi…on se lève, bébé change un peu de position, on s’assoit sur les toilettes… et là et bah plus envie de pipi…même pas né et déjà farceur!!!
  • Et bien d’autres choses encore…

Enfin vous avez compris les Freemom! Ça vous parle, n’est-ce pas? Mais il y a la plus belle des raisons à ça, bébé grandit et prend de plus en plus de place. Le jour du terme approche. En ce qui me concerne, mon esprit est divisé en deux pensées. D’une part, j’ai hâte de rencontrer notre mini-nous, de l’avoir contre moi et de le serrer dans mes bras. Et d’autre part, j’ai envie de profiter jusqu’au bout de ce temps à nous deux, rien qu’à nous deux. Bon, j’ai pu profiter jusqu’au bout même plus car Mini-nous a décidé de pointer le bout de son nez, 2 jours après terme…!!! Eh, il n’y a pas de calendrier dans mon ventre? T’es en retard mademoiselle. Je rigole bien sûr. Pour moi ça m’allait très bien. Et oui, c’était une fille!!!

L’aventure à deux (même si papa était déjà beaucoup impliqué dans cette grossesse, parlait et chantait à bébé) s’est transformée en une magnifique aventure à trois. Nous sommes devenus parents pour le pire mais surtout le meilleur pour la première fois, le 08 mai 2011 et l’aventure continue…

Suite dans un prochain épisode…

À tantôt…

PS: Et vous les Freemom, comment avez-vous vécu votre ou vos grossesses?

Please follow and like us:

Le sixième sens

Hello les Freemom,

Lorsque mes filles étaient bébés, une question parmi tant d’autres me taraudait l’esprit. Peut-être vous êtes-vous déjà posées cette question? Attention roulement de tambour…

Les bébés ont-ils un sixième sens? Pas un sixième sens comme le film avec Bruce Willis, nan! À vrai dire, ce serait flippant!!!

Nan! Mettons-nous en situation.

Toi parent, tu câlines, tu berces ton bébé pour l’apaiser, l’endormir. Puis, tu le poses délicatement dans son lit tout en continuant les papouilles. Tu essaies de partir en prenant soin de retirer ta main de lui, doigt par doigt, en douceur, tellement lentement que tu en as même chopé des crampes, pour éviter qu’il ne se réveille. Même ta respiration est contrôlée. Et puis ça y est, tu commences à t’éloigner, tout doux, tout doux. Pas trop vite! Tu dois passer le parcours du parquet qui grince en mode NINJA!!! Tu as tellement étudié le chemin que maintenant tu le fais à l’aise (bon nous ça va, c’est du parquet collé, très bonne idée Doudou)! Tu réussis même à fermer la porte de sa chambre sans aucune réaction de la part de mini-toi. Tu te dis OUF! C’est bon! Tu traverses le couloir (sans problème), descends les escaliers (finger in the nose). C’est calme… Aucun bruit…. Tu es content et pis là bam!

Tu arrives à La dernière marche, le lieu où… tout bascule. Le calme n’est plus. Bébé s’est réveillé. Il pleure, il t’appelle. Oui oui, à cette dernière marche! Tu étais si prêt du but, pourtant.

Ça m’est arrivée plusieurs fois lorsque mes Ladybugs étaient bébés. Un jour je me suis même demandée et si je la saute cette dernière marche, il se passe quoi? LOL. Et bien je l’ai fait…bah oui, j’aime bien répondre aux questions que je me pose. Réponse: ça ne change rien! J’ai même testé autre chose (il faut aller au bout de ses pensées dans la vie… même les plus connes bêtes, pardon, LOL): rester un p’tit moment dans l’escalier (bah oui pour brouiller les pistes!!!). Mais non! Dès que je posai le pied au sol, elles se réveillaient.

J’en ai donc conclue que mes filles étaient équipées d’un radar de Dernière marche pack exclusive, doté d’une technologie de pointe.

Et vous les Freemom, racontez-moi, quel est le sixième sens (rigolo) de votre ou vos p’tits monstres?

À tantôt…

 

Please follow and like us: