…Court Freemom, court…

Hello les Freemom,

Lorsque j’étais plus jeune, je faisais du sport à l’école comme tout le monde. Je n’étais ni mauvaise, ni super douée. Je me débrouillai quoi! Athlétisme, sport collectif, gymnastique… mais lorsqu’il fallait courir…bah, je n’étais pas spécialement enchantée. Courir, franchement à quoi ça sert et puis faire des tours de stade, ça va 5 min…et encore c’était trop long!!!

Pendant mon adolescence, ayant eu des soucis de santé (je ferai un article là-dessus plus tard), et après avoir ingéré médicaments (qui devait me soulager) sur médicaments (qui devait palier aux effets néfastes des premiers), un jour je me suis dis, ma p’tite tu vas te prendre en main et écouter ce que te dis ton corps. Alors que le sport m’était déconseillé voir interdit, je me suis mise à en refaire doucement, progressivement. C’est ainsi que le goût du sport, la dépense physique et la libération psychologique qu’il produit, m’est revenue et m’a énormément aidée.

Puis je suis tombée enceinte, une première, une deuxième, et enfin une troisième fois. Mon dernier accouchement était une césarienne. Ayant connu 2 accouchements par voie basse et une césarienne, je me suis remise plus doucement de la césarienne. D’ailleurs, j’ai pu recommencer le sport un peu plus tard qu’après mes 2 accouchements par voie basse et après avoir fait ma visite postnatale. J’ai commencé tranquillement par m’entraîner à la maison, des exercices simples, des étirements… puis un jour, une amie me dit: « Tiens je vais courir, tu veux venir? » Je lui dis que je ne vais pas réussir à la suivre mais elle me rassure et adapte son rythme au mien. Je cours avec elle une première fois 3 km… je suis surprise de mon souffle… je ne suis pas fatiguée, mes jambes non plus, par contre mal au ventre… normal il faut regaîner toute ma sangle abdominale. Nous courons et nous y allons par palier. Je cours 5 km, 7 km, 9 km, 12 km, 15km, 17km. Je n’en reviens pas. Lorsque j’ai commencé, je ne pensai pas réussir à faire les 3 km…aujourd’hui, je fais un semi-marathon, 21km et des brouettes.

Lorsque je cours, je le fais pour moi, mon bien-être physique, mais aussi psychologique. Courir est un merveilleux remède pour vider son esprit, se recentrer sur les petits bonheurs du quotidien et être une maman bien dans sa peau. Prendre simplement l’air, respirer, se sentir vivre, profiter du beau temps et des paysages sont aussi d’excellentes raisons pour commencer le running. Mais je le fais aussi pour mon homme ravi de voir sa chérie heureuse d’accomplir ses exploits, mes filles, fières de voir leur maman prendre soin d’elle et contentes de venir m’ encourager lors des courses et trails. Milane me dit déjà que lorsqu’elle sera plus grande, on pourra courir ensemble…j’aime!

Le sport véhicule beaucoup de valeurs, et permet de connaître son corps, ses atouts, ses faiblesses, ses limites. Nous pouvons être les maîtres de notre corps (dans la mesure du possible), mais cette capacité s’est de plus en plus perdue. C’est à nous de la retrouver.

Cet article est rédigé dans le but de vous dire les Freemom, que même si vous pensez être incapable de courir 3km, essayez… Suivant votre condition physique, adaptez vos séances, vos parcours. Si décidément, vous détestez courir…et vous avez parfaitement le droit!!! Trouvez une autre activité qui vous corresponde plus et fixez-vous des objectifs, petits ou grands…l’important est que vous soyez HEUREUSE!!! Si vous avez besoin d’aide pour vous motiver, parlez-en avec une ou des amies et c’est parti!

Ce soir c’est le weekend… Alors, Prêt, Feu, Partez!!!

À tantôt…

PS: Le 7 mai, il y a la Holi run (l’inscription ici) à Saint Malo. La Holi Run, c’est deux épreuves: deux parcours NON chronométrés de 5 et 10 Kms à allure libre. Le tout avec des explosions de couleurs ! À partir de 7 ans. Dites dans les commentaires si ça vous tente? Allez « VIENDEZ »!!!

 

 

6 DSC_4221

Tartine de chèvre frais aux cranberries

Hello les Freemom,

Dans la famille, nous aimons bien manger de tout et de tout un peu. Nous apprécions préparer et découvrir des repas d’autres cultures et aussi varier les plaisirs gustatifs, épicés, sucrés, salés ou sucrés salés. Le goûter n’échappe à la règle. Alors voici une idée de préparation pour un goûter extrêmement simple, rapide à faire et bon à déguster en famille: la tartine de chèvre frais aux cranberries.

Pour cela il vous faut:

Faîtes griller les tranches de pain au grille-pain, étalez ensuite le chèvre frais sur toute la surface et parsemez la tartine de cranberries. Et voilà c’est prêt!

Bon à savoir, les bienfaits de cette recette:

Le pain aux céréales, consommé en quantité raisonnable, il est excellent pour maintenir la ligne. Contrairement au pain blanc, il ne fait pas gonfler le ventre car il est riche en fibres, ce qui facilitent le transit intestinal et est source de vitamines E et B qui ont des vertus antioxydantes. Son amidon vous fournit de l’énergie, ce qui est très utile au moment du goûter (pour les enfants notamment car il y a les activités sportives, culturelles et les devoirs après). De plus, le pain aux céréales comprend de nombreux sels minéraux tels que le potassium, le magnésium, le fer ou encore le phosphore.

Le chèvre frais contient beaucoup de vitamines A (antioxydant), B ( les vitamines B1 sont bonnes pour le système nerveux, les B2 pour les tissus, les B5 pour la peau, les ongles et les cheveux), et minéraux. Il se digère mieux que le fromage au lait de vache. Il est riche en protéines qui participent à l’entretien du tissu musculaire. Le fromage de chèvre contient beaucoup d’oligo-éléments. Il possède une quantité élevée de zinc et de sélénium notamment. Ces substances sont essentielles pour entretenir les défenses antioxydantes et prévenir des maladies dégénératives.

Les cranberries sont consommées quotidiennement dans les pays anglo-saxons. Elles sont sources de vitamine C. Elles sont riches en tanins (des composés antioxydants appartenant à la grande famille des polyphénols) qui permettraient de neutraliser les radicaux libres (des déchets produits par notre corps) et de prévenir ainsi l’apparition de certains types de cancers, de maladies cardio-vasculaires et de diverses affections liées au vieillissement.

Délicieusement vôtre!

À tantôt…

Qu’est-ce que tu as fait mon ange à l’école? RIEN… Arhhh

Hello les Freemom,

Aujourd’hui, je vais vous parler de quelque chose que nous avons toutes connues au moins une fois, en allant récupérer nos p’tits monstres à l’école ou à la garderie. Lorsque nous parents, nous demandons à notre ou nos enfants ce qu’ils ont fait en classe, nous faisons face à un seul et simple mot : RIEN!

Mettons-nous en situation!

Maman:         – Ça va mon ange, tu as passé une bonne journée à l’école?

P’tit monstre: – Oui maman.

Maman:         – Super! Raconte-moi, qu’est-ce que tu as fait?

P’tit monstre: – Rien! (ou alors je ne sais plus, je ne me rappelle pas).

Après avoir été confrontée deux fois de suite à cette situation, j’ai cherché une solution pour que mes filles partagent avec moi, un peu de leur journée. La solution, je l’ai trouvée et conseillée à plusieurs maman. Alors non! Je n’ai pas le pouvoir de me transformer en petite souris…quoique parfois j’aimerai bien…si un matou ne traîne pas dans les parages bien sûr!!! Là, vous êtes en train de penser, mais elle va nous la dire sa solution, n’est-ce pas? Et bien je vais vous la donner. C’est simple en fait!

Lorsque l’on demande à son enfant qu’est-ce qu’il a fait pendant sa journée, quel travail a-t-il exécuté, s’il a bien joué avec ses copains et copines, l’enfant a une certaine toute puissance sur nous, parents absents de ses moments. Il est dans le contrôle jusqu’alors de l’échange et apprécie cela. Après tout, l’école c’est son moment, son travail, ses copains, ses jeux, ses rires, ses pleurs…sans papa, sans maman. Notre p’tit monstre grandit, fait chaque jour un pas de plus vers l’autonomie et en tant que parents nous devons respecter cela et l’encourager. Mais quand même avoir un échange parent/enfant à la sortie de l’école, c’est quand même plus sympa, qu’une discussion stoppée par un Rien ou je ne sais plus!

Alors voici l’astuce qui a déjà fait ses preuves, mettons-nous en situation:

Maman:         – Ça va mon ange, tu as passé une bonne journée à l’école?

P’tit monstre: – Oui.

Maman:         – Super! Moi aussi. J’ai fait pleins de choses aujourd’hui. Je te raconte ma journée et tu me racontes la tienne?

P’tit monstre: -Oui maman!

Et voilà, c’est aussi simple que ça. L’échange commence exactement comme le premier sauf que cette fois, nous parents, nous enrichissons le dialogue en partageant notre journée. L’enfant voyant son papa ou sa maman lui raconter en toute confiance sa journée, sera beaucoup plus à même de raconter la sienne et avec plaisir! Une fois cette habitude prise, l’enfant raconte sa journée sans l’aide de cette astuce.

Allez, maintenant c’est à vous!

À tantôt…

Farfalles au thon

Hello les Freemom,

Aujourd’hui, je vais vous donner les secrets d’une recette qui fait un carton chez nous! La recette authentique, je l’ai connu pour la première fois lorsque j’étais animatrice chez les scouts (Les éclaireurs, éclaireuses de France). C’était un repas bon, simple, rapide et facile à préparer lorsque nous étions à l’extérieur et que nous avions uniquement réchauds, casseroles et ustensiles de base en notre possession. Mais cette recette, je l’ai modifiée afin qu’elle soit plus saine, plus digeste et meilleure. Il s’agit des farfalles au thon. Une recette idéale pour les grands et les petits.

Pour cela il vous faut:

  • Des farfalles (sans gluten de préférence)
  • Du thon entier (1 boîte)
  • Du concentré de tomates (1 petite boite)
  • Du riz cuisine bio (ou autre préparation végétale non sucrée) de chez Bjorg
  • 15 cl d’eau
  • Du Poivre
  • Du Parmesan
  • Du persil

Faites cuire les farfalles suivant le temps indiqué sur la boîte dans de l’eau bouillante avec un filet d’huile d’olive ou de colza. Ne saler pas l’eau car le thon en contient déjà assez. Dans une autre casserole à feu doux, mélangez le riz cuisine bio (ou autre) avec le concentré de tomates et ajoutez-y 15cl d’eau. Délayez le tout. Émiettez le thon et rajoutez-le à la préparation. Poivrez selon votre convenance et mélangez. Dans une assiette, disposez vos farfalles, versez le thon à la sauce tomate et riz cuisine, saupoudrez de parmesan et décorez votre plat de quelques feuilles de persil. C’est prêt. Dégustez!

Bon à savoir, les bienfaits de cette recette:

Les pâtes ont un index glycémique bas, inférieur à 50. Ce qui veut dire que l’énergie qu’elles apportent est lentement assimilée par l’organisme. Elles évitent les petites faims entre les repas et donc le grignotage. Elles possèdent une source non négli­geable de magnésium et de vitamine B (si elles sont trop cuites, les vitamines b (hydrosoluble) passent dans l’eau de cuisson, et l’index glycémique augmente, cuir trop enlève les bienfaits). Elles contiennent également des protéines. Si vous préférez les pâtes complètes, elles apportent en plus de bonnes quantités de fibres qui jouent un rôle majeur dans le contrôle du transit intestinal mais ces fibres vous pouvez les trouver dans les fruits pour le dessert. Et si vous optez pour les sans gluten, votre ventre sera moins gonflé et vous n’aurez plus cette sensation de ballonnement.

Le thon est source de nutriments. Il est riche en vitamine D, B12, fer. Le thon est le plus maigre des poissons gras et est donc un formidable allié pour notre santé.

Le concentré de tomate est une arme anti-vieillissement. Riche en caroténoïdes, la tomate fabrique du lycopène. Le lycopène aide notre corps à se protéger de l’agression des rayons ultraviolets et prépare notre peau au bronzage. La tomate est de faible apport calorique et glucidique, tout en regorgeant de vitamines (surtout A et C) et de minéraux. C’est un fruit en or.

Le poivre a des vertus digestives, anti rhume, anti douleur. Le poivre facilite l’élimination des mucosités et possède une action désinfectante et antalgique locale. Il est bon pour la digestion et est idéal pour relevé un plat.

Le parmesan est un fromage concentré en substances nutritives et en énergie. Il est riche en calcium (idéal pendant la période de croissance des enfants et adolescents), en protéines qui sont rendues digestes par le processus de production entièrement naturel, en particulier par le long affinage et en lipides qui garantissent une réserve d’énergie facilement mobilisable dans l’effort. Ce fromage convient aux personnes intolérantes aux lactoses.

Le riz cuisine bio est riche en acides gras polyinsaturés ce qui aide à maintenir un cholestérolémie normale. Il convient aux intolérants au lactose. Le riz cuisine bio plus digeste remplace à merveille la crème fraiche.

Le persil est riche en vitamines et minéraux  (fer, phosphore). Il a une capacité de protéger le foie et les intestins de différents cancers mais aussi le cerveau pour les tumeurs. Il stimule la digestion permet l’élimination des toxines et possède de puissants agents antioxydants qui protègent les cellules du vieillissement. Il permet aussi de maintenir une peau saine. En effet, cette plante possède des propriétés anti-bactériennes et anti-inflammatoires : elle est donc d’une grande aide pour toutes les personnes qui souffrent d’acné, de tâches ou d’autres problèmes cutanés. Le persil se révèle être un véritable allié pour fortifier notre système immunitaire.

Allez, laissez vous tenter…

Délicieusement vôtre!

À tantôt…

Arthur & Eliott à l’Accrobranche

Hello les Freemom,

Aujourd’hui, je vous présente une nouvelle Imaginistoire de Milane et maman. Milane m’avait donnée comme idée de lieu: l’accrobranche, comme personnages: deux frères, comme thème: un anniversaire, 5 ans (je la suspecte fortement de vouloir retourner fêter son anniversaire, à l’accrobranche… la maligne!). Avec ces pistes à suivre, voici ce que nous avons créé à deux.

Arthur & Eliott à l’Accrobranche

C’est une belle semaine qui s’annonce pour la famille Desbois. C’est bientôt l’anniversaire d’Arthur, le grand frère d’Eliott. Nous sommes au mois de mai et les beaux jours sont au rendez-vous. Pour fêter les 5 ans d’Arthur, maman et papa ont décidé d’organiser la fête à l’extérieur. Mais la question est, où? Maman Desbois réfléchit. Elle connaît bien son fils et commence à établir une liste des choses qu’Arthur aime faire. Alors, il aime jouer dehors, regarder les oiseaux, se promener dans la forêt et faire des cabanes. C’est avec toute cette liste que maman et papa Desbois trouve l’endroit idéal: à l’Accrobranche. Le lieu trouvé, les invitations envoyées, le pique-nique en préparation, maman et papa Desbois gardent secret la destination.

– Papa, maman, combien de dodos reste-t-il avant mon anniversaire? demande Arthur.

– Plus qu’un seul dodo, mon fils, répond le papa.

Tout content, pressé d’être au lendemain, Arthur part vite se coucher. Eliott, le petit frère de 2 ans fait de même.

Le soleil se lève. La lumière du jour commence à percer les lames légèrement entre-ouvertes des volets roulants. Le réveil d’Arthur indique qu’il est l’heure de se lever. Il part dans la salle de bain, enlève son pyjama puis s’habille. Eliott est debout lui aussi. Les deux frères descendent ensemble par le toboggan pour aller prendre le petit déjeuner. Papa et maman sont réveillés.

– Joyeux anniversaire Arthur, s’exclame maman et papa Desbois.

Des gros bisous, des gros câlins partagés et ils déjeunent tous ensemble dehors sur la terrasse. Le ciel est bleu. Il fait déjà chaud et le proverbe « au mois de mai, fais ce qu’il te plaît est plus que vrai aujourd’hui.

– Maman qu’est-ce que l’on va faire pour mon anniversaire? s’interroge le grand garçon.

– Ah Ah Ah! C’est une surprise, annonce maman Desbois. Tout ce que je peux te dire, c’est que dès que vous êtes prêts les garçons, on part quelque part en voiture.

Toute la joyeuse famille se prépare. Une fois les dents brossées, Arthur et Eliott mettent leurs chaussures et leurs manteaux. Maman et papa Desbois chargent le pique-nique discrètement dans la voiture. Ça y est tout est prêt. Tout le monde est installé et attaché. La route se passe trop lentement pour Arthur.

– Quand est-ce que l’on arrive maman, s’impatiente-t-il.

– Bientôt, rassure maman Desbois.

Quelques chansons pour changer les idées et les voici arrivés à l’Accrobranche. Toute la famille, les papys et mamies, les tontons et tatas, les cousins et cousines, les parrains et marraines, sont là pour célébrer les 5 ans du grand Arthur.

– Surprise! crie toute la famille.

Arthur est très très content. Toute sa famille est là et son anniversaire est fêté dans la forêt, l’endroit qu’il aime tant. Maman Desbois installe la table de pique-nique et la décore avec de jolies fleurs champêtres multicolores comme elle les aime. Elle gonfle des ballons, qu’elle prend soin de bien accrocher pour qu’ils ne s’envolent pas. Et avant de se mettre à table, maman Desbois annonce à tout le monde qu’il est temps d’aller faire l’activité.

Tous les enfants sont heureux de pouvoir grimper dans les arbres, marcher sur des passerelles de singes et d’escalader. Mais au moment venu d’équiper Arthur, le grand garçon ne veut plus faire de l’accrobranche. Sa maman lui demande pourquoi tout en ayant déjà une petite idée de sa réponse.

– J’ai peur de tomber, avoue Arthur.

Maman Desbois tente de rassurer son fils en lui montrant son harnais de sécurité. Mais rien y fait, Arthur ne veut pas. Il part s’installer sur la table de pique-nique avec sa mamie et son petit frère trop petit pour faire de l’accrobranche, qui joue avec son doudou. Soudain, des grands grands garçons, arrivent embêter Eliott. Ils lui prennent son doudou et s’amusent à le lancer, le lancer haut, de plus en plus haut. Le doudou vole, tombe puis vole et tombe plusieurs fois jusqu’à finir par ne pas retomber au sol.

– Oh non! Mon doudou, pleure Eliott. Mon doudou, je veux mon doudou, répète-t-il.

Triste de voir son frère pleurer, Arthur dit à sa mamie de rester avec son petit frère et il part voir sa maman.

– Maman, est-ce qu’il est encore temps que je fasse de l’accrobranche?

– Oui bien sûr Arthur, s’étonne maman Desbois.

De peur qu’il ne change d’avis, elle ne lui pose pas de questions et le prépare. Harnais de sécurité enfilé, ils partent choisir un parcours avec papa Desbois. Maman Desbois veut qu’Arthur commence par le premier, le parcours Écureuil, mais il refuse.

– Je souhaite faire celui-là maman!

– Tu es bien sûr?

– Oui maman! dit-il en prenant une grande respiration.

Et voilà père et fils qui escaladent le parcours de la Hulotte, grimpent, traversent une passerelle de singes sous les regards admiratifs de maman Desbois et Eliott les yeux encore pleins de larmes. Arthur doit encore grimper plus haut avant de descendre en tyrolienne. Ses jambes tremblent un peu mais il a l’air bien décidé d’y arriver. Il escalade encore un arbre, marche sur des rondins de bois en suspensions et atterrit enfin au milieu de l’arbre qui lui paraît immense. Puis il crie:

– Je l’ai! Eliott, je l’ai ton doudou!

Eliott retrouve le sourire. Maman Desbois est émue par le geste de son grand garçon qui a géré sa peur de tomber pour aller récupérer le doudou de son frère. Papa Desbois est fier de son fils et la famille applaudit la star du jour en train de descendre de la tyrolienne, le sourire aux lèvres.

Après toutes ces émotions, la famille Desbois part s’installer à table pour pique-niquer ensemble et surtout regarder Arthur souffler ses 5 bougies. Quel merveilleux jour pour devenir un grand garçon!

 

 

 

 

Le sixième sens

Hello les Freemom,

Lorsque mes filles étaient bébés, une question parmi tant d’autres me taraudait l’esprit. Peut-être vous êtes-vous déjà posées cette question? Attention roulement de tambour…

Les bébés ont-ils un sixième sens? Pas un sixième sens comme le film avec Bruce Willis, nan! À vrai dire, ce serait flippant!!!

Nan! Mettons-nous en situation.

Toi parent, tu câlines, tu berces ton bébé pour l’apaiser, l’endormir. Puis, tu le poses délicatement dans son lit tout en continuant les papouilles. Tu essaies de partir en prenant soin de retirer ta main de lui, doigt par doigt, en douceur, tellement lentement que tu en as même chopé des crampes, pour éviter qu’il ne se réveille. Même ta respiration est contrôlée. Et puis ça y est, tu commences à t’éloigner, tout doux, tout doux. Pas trop vite! Tu dois passer le parcours du parquet qui grince en mode NINJA!!! Tu as tellement étudié le chemin que maintenant tu le fais à l’aise (bon nous ça va, c’est du parquet collé, très bonne idée Doudou)! Tu réussis même à fermer la porte de sa chambre sans aucune réaction de la part de mini-toi. Tu te dis OUF! C’est bon! Tu traverses le couloir (sans problème), descends les escaliers (finger in the nose). C’est calme… Aucun bruit…. Tu es content et pis là bam!

Tu arrives à La dernière marche, le lieu où… tout bascule. Le calme n’est plus. Bébé s’est réveillé. Il pleure, il t’appelle. Oui oui, à cette dernière marche! Tu étais si prêt du but, pourtant.

Ça m’est arrivée plusieurs fois lorsque mes Ladybugs étaient bébés. Un jour je me suis même demandée et si je la saute cette dernière marche, il se passe quoi? LOL. Et bien je l’ai fait…bah oui, j’aime bien répondre aux questions que je me pose. Réponse: ça ne change rien! J’ai même testé autre chose (il faut aller au bout de ses pensées dans la vie… même les plus connes bêtes, pardon, LOL): rester un p’tit moment dans l’escalier (bah oui pour brouiller les pistes!!!). Mais non! Dès que je posai le pied au sol, elles se réveillaient.

J’en ai donc conclue que mes filles étaient équipées d’un radar de Dernière marche pack exclusive, doté d’une technologie de pointe.

Et vous les Freemom, racontez-moi, quel est le sixième sens (rigolo) de votre ou vos p’tits monstres?

À tantôt…

 

Cerise la bouillotte

Hello les Freemom,

Aujourd’hui, je vais vous faire découvrir une nouvelle Imaginistoire de Milane et Maman. Milane m’avait donnée comme idée de personnage, sa bouillotte rose Barbapapa (cliquez ici pour la trouver) appelée Cerise. L’histoire se nomme donc:

Cerise la bouillotte

Vanille est une petite fille de six ans. Elle a les yeux marrons et des cheveux blonds. À tous les repas de famille, lorsque Mamou est là, la grand-mère raconte que son prénom lui a été donné grâce à sa chevelure douce et dorée.

Tous les soirs, lorsque Vanille rejoint son lit, elle installe ses peluches consciencieusement. Petit ours brun ici, Lapinou là, Doudou à côté et Cerise la bouillotte derrière elle pour réchauffer son dos. Voilà un rituel qu’elle n’oublie jamais de faire.

Mais un soir, quelque chose ne va pas. Vanille n’est pas en forme. Elle est très fatiguée. Ses yeux marrons sont si brillants, qu’on a l’impression qu’ils étincellent. Maman décide de prendre la température de Vanille. Oh, non! elle a de la fièvre. Vanille a chaud, très chaud. Maman lui donne un médicament. Vanille marche jusque sa chambre, grimpe sur son lit et commence son rituel du soir. Petit ours brun ici, Lapinou là, Doudou à côté et Cerise la bouillotte derrière elle pour réchauffer son dos.

– Ah non! dit maman. Ma crème, tu ne peux pas dormir avec Cerise cette nuit. Sinon ta température ne va pas baisser.

– Mais je veux dormir avec Cerise! Je dors tout le temps avec elle, s’attriste Vanille.

– Si demain tu vas mieux, tu dormiras de nouveau avec elle, d’accord?

– Oui maman, répond déçue la petite fille.

Maman fait un gros câlin à sa fille et lui souhaite une bonne nuit avant de sortir de la chambre. Vanille n’arrive pas à s’endormir. Elle regarde ses peluches. Petit ours brun ici, Lapinou là, Doudou à côté mais pas de Cerise la bouillotte derrière elle pour réchauffer son dos. Vanille s’adresse à sa bouillotte posée sur son coffre à jouet jaune.

– Cerise! Je suis triste car maman ne veut pas que l’on dorme ensemble.

– C’est parce que tu es malade Vanille. Je ne dois pas réchauffer ton dos, explique Cerise.

– Je le sais mais j’ai besoin de toi pour m’endormir, avoue la petite fille.

– J’ai une idée, je reviens, dit Cerise.

Et voilà Cerise la bouillotte partie de la chambre. Elle revient quelques minutes plus tard faisant à chacun de ses pas, un drôle de bruit.

– GLOP, GLOP, GLOP!

Cerise s’installe dans le lit de Vanille et s’exprime.

– Puisque je ne peux te réchauffer à cause de ta fièvre, je suis allée remplir mon ventre d’eau fraîche pour faire baisser ta température.

Quelle bonne idée a eu Cerise! Et c’est ainsi qu’avec Petit ours brun ici, Lapinou là, Doudou à côté et Cerise la bouillotte derrière son dos non pas pour la réchauffer mais pour la rafraîchir, que Vanille passa une douce nuit.

À tantôt…

Tous droits réservés.

PS: Mes filles adorent cette Imaginistoire. N’hésitez pas à la raconter à votre, vos enfants, vos élèves de maternelles si vous êtes professeur des écoles et laissez un p’tit commentaire ci-dessous pour me dire ce que vous en pensez, ça fait toujours plaisir. Si vous aimez…partagez!!!

Avocat au saumon

Hello les Freemom,

Aujourd’hui, je vais partager avec vous une recette simple, rapide et délicieusement saine. Il s’agit de l’avocat au saumon fumé accompagné de sa sauce au chèvre frais, ciboulette. Une recette bonne pour les papilles gustatives mais aussi bonne pour notre corps.

 

Pour cela il vous faut:

  • préchauffez le four à 200°
  • un demi-avocat par personne
  • une tranche de saumon fumé par personne
  • un citron jaune
  • du chèvre frais
  • de la ciboulette
  • une pincée de poivre

Dans un premier temps, coupez l’avocat en deux et enlevez le noyau. Videz les deux parties de l’avocat et mettez-les dans un saladier. Écrasez-les à l’aide d’une fourchette. Pressez un citron et versez la moitié du jus dans l’avocat. Mélangez. Ensuite coupez votre tranche de saumon fumé en petits morceaux et mettez-les avec votre avocat écrasé. Poivrez légèrement. Mélangez de nouveau. Maintenant versez votre préparation dans la peau de l’avocat et mettez-les au four pendant 10 à 12 minutes. Pendant la cuisson, préparez votre sauce. Fouettez dynamiquement votre chèvre frais, versez-y le reste du jus de citron. Ciselez votre ciboulette. Mélangez le tout. Vos avocats au saumon cuits, disposez-les dans une petite assiette, ajoutez votre sauce au chèvre frais et ciboulette selon votre envie. C’est prêt! Maintenant dégustez!

Bon à savoir, les bienfaits de cette recette:

L’avocat est un fruit antioxydant riche en oméga 3, acide gras essentiel au bon fonctionnement de notre corps (système cardiovasculaire, équilibre du cholestérol). Grâce à ses fibres, il permet également d’avoir un ventre plat. Fini les ballonnements et les ventres gonflés. Il contient de la vitamine E, cette fameuse vitamine naturelle à effet anti-âge. Il hydrate la peau la nourrit et constitue donc un antiride naturel idéal. Nos cheveux et nos ongles lui disent également merci et nous aussi. Ils sont plus forts, réparés, en meilleur santé.

Le saumon est un aliment aux multiples qualités, source d’oméga-3, vitamines B12 et D. Ayant une teneur élevée en protéines, il est rassasiant et favorise une bonne satiété.

Le citron est un fruit antioxydant. Il est réputé pour être un précieux atout minceur et détox. Il a également une action anti-bactérienne, antivirale et stimule notre système immunitaire. Que demander de mieux!

Le chèvre frais contient beaucoup de vitamines A (antioxydant),B ( les vitamines B1 sont bonnes pour le système nerveux, les B2 pour les tissus, les B5 pour la peau, les ongles et les cheveux), et minéraux. Il se digère mieux que le fromage au lait de vache. Il est riche en protéines qui participent à l’entretien du tissu musculaire. Le fromage de chèvre contient beaucoup d’oligo-éléments. Il possède une quantité élevée de zinc et de sélénium notamment. Ces substances sont essentielles pour entretenir les défenses antioxydantes et prévenir des maladies dégénératives.

La ciboulette est une plante aromatique merveilleuse qui détient de nombreuses vertus :

  • Elle est bénéfique pour le système respiratoire.
  • Elle favorise la circulation sanguine.
  • Elle facilite la digestion.
  • Sa consommation, comme celle de l’ail et de l’oignon, pourrait prévenir certains cancers.
  • Source de vitamine K pour la femme, elle joue un rôle important dans la coagulation du sang et la formation des os.

Le poivre a des vertus digestives, anti rhume, anti douleur. Le poivre facilite l’élimination des mucosités et possède une action désinfectante et antalgique locale. Il est bon pour la digestion et est idéal pour relevé un plat.

Mélange avocat, citron, saumon, poivre

3

Résultat final

2

 

Délicieusement vôtre!

À tantôt…

…Le BootCamp, un style de vie positif…

Hello les Freemom,

Pensées positives, nutrition, équilibre, régal, sport, challenge, 25ème heure, efficacité, échange, partage, motivation, implication, sincérité, générosité, plaisir, rencontre, fun, fun, fun, et vraiment beaucoup de fun.

Tous ces mots aujourd’hui, pourquoi? Pour vous parler d’une coach, non je rectifie, de La coach minceur, Valérie Orsoni, maman, auteure et experte en nutrition dont j’ai eu la chance de rencontrer et que je vous conseille de suivre sur les réseaux sociaux si vous ne le faîtes pas encore.

Pour celles qui ne connaissent pas encore Valérie Orsoni, petit rappel de son parcours:

Valérie Orsoni est française, d’origine Corse. Elle travaillait dans la finance. Ancienne ronde, elle a essayé multiples régimes (42 au total, oui ça en fait, on est d’accord!). Des régimes qui, OK lui on fait perdre des kilos dans un premier temps…mais repris dans un deuxième (Grrr!!!). C’est ce que l’on appelle l’effet yoyo, une vraie spirale infernale. Aucun régime n’était efficace sur le long terme.

Grâce à son envie, sa détermination et son papa qu’elle chérie tant (qui était en surpoids également), elle commence à se documenter, chercher, s’interroger sur la nutrition, l’équilibre alimentaire. Elle devient alors son propre coach. Les résultats étant concluant, elle réussit à dire adieu à ses kilos en trop. Sollicitée, questionnée par son entourage sur sa méthode, elle décide alors de partager son expérience et sa réussite aux autres femmes. Expatriée aux États-Unis et véritable entrepreneuse, elle rencontre un jour l’attaché de presse de Bruce Willis. Elle lui explique son projet et lui confie ses économies. Très professionnelle, compétente, elle débute comme coach des stars américaines et publie son best-seller, La Méthode Orsoni, suivi de nombreux livres et créé le programme minceur LeBootCamp.

LeBootCamp c’est quoi:

Adieu régime et bonjour méthode. Le régime implique certes une perte de poids mais aussi des frustrations alimentaires et des résultats courts. Alors que la méthode signifie perte de poids, équilibre alimentaire, plaisir, résultats sur la durée. Et c’est bien ce que Valérie explique lors de ces passages télévisuels et radios. Avec cette méthode: « il n’y a pas de miracle en deux semaines, mais c’est miraculeux sur le long terme. » Oui c’est vrai. Après deux semaines, il n’y a pas de miracle, car on ne brûle pas les étapes mais on commence quand même déjà à mieux se sentir dans son corps que l’on apprend à respecter. Elle promet aux femmes de perdre leurs kilos grâce à sa méthode et de ne jamais reprendre. La promesse sera tenue. Le succès de son efficacité est basée sur 4 piliers:

  • Nutrition gourmande
  • Fitness facile
  • Gestion du stress et du sommeil
  • Motivation

La nutrition gourmande consiste à réapprendre à bien manger sans frustration. Les Freemom, bonne nouvelle, on peut mincir en se faisant plaisir! YES! Et en plus, Valérie, nous fait découvrir de nouvelles choses tels que les graines de chia, le sobacha… et nous donne des recettes aussi bonnes et gourmandes les unes que les autres.

Le Fitness facile, c’est du sport partout!!! Oui partout! On gaine, on contracte, on marche, on renforce. On fait la chaise dans l’ascenceur ou contre un mur, on fait des triceps inversés sur le banc au parc avec nos enfants (en plus ils aiment faire pareil que nous) et peu importe le regard des autres. Le sport c’est simple… on l’emmène dans sa vie. Pas forcément besoin d’aller à la salle où l’on s’inscrit en septembre ou en janvier pour commencer la rentrée ou la nouvelle année d’un bon pied (ça vous parle, hein!), et que finalement, on finit par abandonner.

La gestion du stress et du sommeil, c’est apprendre à respirer, relativiser, privilégier les pensées positives (ça ça me parle!!! Vive Fauve Lasselot, entre deux mondes. connaissance). C’est aussi dormir suffisamment (il y a un véritable lien entre le manque de sommeil et la prise de poids), pour que notre corps fasse le plein d’essence en vitalité.

La motivation, vous ne la perdrez plus car votre coach et son équipe sont là, sont présents pour vous aider à ne rien lâcher dans la quête de votre objectif. Lors de votre inscription sur son site, en alimentant votre blog, vous serez suivis de près par une équipe de diététiciens, de coachs sportifs qui répondent à vos questions rapidement. Chaque jour, il y a un exercice, un conseil, une idée recette qui vous est présentés.

En clair, comme le dit Valérie, avec sa méthode: « NO EXCUSE ». Et oui les Freemom, elle a raison. On peut le faire. Bien sûr que nous avons un planning chargé entre le travail, le quotidien, les enfants mais sa méthode fonctionne car vous pouvez l’adapter et l’adopter très facilement.

Pourquoi j’aime le programme LeBootcamp même si le nom fait penser aux entraînements des militaires:

Après avoir connu des problèmes de santé pendant plusieurs années (je reviendrai la dessus lors d’un prochain article), pris des traitements inefficaces qui me provoquaient des effets secondaires et des médicaments pour lutter contre ses effets, un jour, je me suis dit « STOP ». J’ai alors commencé à m’intéresser à la nutrition et au sport. Je cherchai désespérément des solutions pour aller mieux. Et l’une d’elles fût: La méthode de Valérie Orsoni. Non pas qu’au départ, je cherchai à perdre du poids car je n’avais rien à perdre mais j’étais à la recherche d’une quête bien-être nutritionnelle et sportive (pas besoin d’avoir de poids à perdre pour suivre cet équilibre alimentaire). Ceci-dit, LeBootcamp minceur m’a beaucoup aidée par la suite pour mes kilos post-grossesses. Aujourd’hui, je me sens mieux dans mon corps. Avant il faisait des choix pour moi, maintenant c’est moi qui choisit pour lui…NON MAIS!!! Qui c’est qui commande?

Ce programme, je l’aime aussi car la philosophie de vie de Valérie Orsoni correspond à la mienne. Un style de vie que je transmets chaque jour à mes filles, c’est une réelle éducation positive. On écoute son corps, on le respecte, on en prend soin.

Et puis sans oublier les Bootrencontres que Valérie organise avec son équipe (même avec son emploi du temps chargé), pour ses stars du quotidien comme elle aime définir ses bootcampeuses et bootcampeurs. Car oui, il y a des hommes aussi. Donc les Freemom, si vous décidez de vous lancez dans cette aventure enrichissante d’un point de vue personnel, professionnel, familial et social, embarquez votre cher et tendre avec vous!

Mais au fait, qu’est-ce qu’une Bootrencontre?

Une Bootrencontre est une rencontre (vous l’aurez facilement deviné, hein?), entre Bootcampeuses inscrites ou pas sur le site mais est également ouverte aux passionnés de sports et nutrition. Ensemble, vous allez partager, échanger, rigoler, courir, souffrir. Quoi SOUFFRIR? Oh non! Sisi! Mais détail non négligeable: dans la joie et la bonne humeur. Et pendant cette journée, Valérie gâte ses Bootcampeuses, en leur offrant sac, tee-shirt, tablier, gourde… Mais attention! Pas folle notre jolie guêpe aux yeux de chats…chaque cadeau a son utilité. Le sac c’est pour transporter nos affaires de fitness. Le tee-shirt girly pour être toute mimi à faire notre sport. Le tablier, qui soit dit en passant, peut s’avérer très sexy si l’on ne met rien au-dessous ou au-dessus (humour entre Bootcampeuses), nous sert à cuisiner de bonnes recettes saines, gourmandes et délicieuses. Et enfin la gourde pour que l’on s’hydrate correctement ainsi que les cadeaux offerts par les sponsors (Daco Bello, Vaï Vaï, Byphasse, marques de la rencontre du 20 mars 2016) et des supers mégas ultras bons cookies sans gluten faits par un de ses amis.

Voici donc un programme efficace et enrichissant. Mais ce n’est pas tout! Pour celles qui souhaitent juste tonifier et affiner leurs corps, vous pouvez faire LeBodyChallenge qui est un programme de renforcement musculaire et tonification sur 12 semaines. Un programme disponible en E-book, accessible partout où que vous soyez grâce à votre téléphone (et oui, nous sommes dans l’ère: plus jamais sans mon téléphone), votre tablette et votre ordinateur. Actuellement l’Alpha Team, les testeuses des challenges de Valérie, testent LeBikiniChallenge, un programme établi sur 4 semaines mais qui n’est pas encore sorti. Ne vous inquiétez pas, je vous informerai de sa venue.

Voilà les Freemom, j’espère que mon article vous a plu et vous donne l’envie de prendre soin de vous. C’est important.

Allez, n’attendez plus, devenez bootcampeuse et comme dit Valérie:

Namaste.

À tantôt…

PS: Valérie, si tu passes par là, merci pour ta disponibilité, ta présence, ta sincérité, ta générosité, ta simplicité.

Papa! Maman! … Debout c’est l’heure!

Hello les Freemom,

Demain c’est samedi et…c’est le Week End, c’est le Week End (décidément encore du Lorie dans mon blog). Chouette! On va pouvoir faire une bonne grasse matinée. Non? Ah bon. Bah dormir un petit peu plus longtemps que d’habitude alors. Non? Ah bon. Bah dormir un mini peu plus longtemps que les jours de la semaine. Non? Ah bon. Bah pourquoi?

PARCE Qu’on est parent! Nos p’tits bouts sont réveillés et ils n’ont pas envie mais pas envie du tout de rester au lit. Pas encore du moins…ça viendra plus tard…à l’adolescence (et on les réveillera le samedi à 7h du mat…lol…quoique!!!) mais pour l’instant c’est youplaoup debout tout le monde à 7-8 heures le matin. En même temps, suivant l’heure à laquelle nos enfants sont réveillés la semaine pour aller à l’école, leur horloge biologique se règle en fonction de ce planning. C’est normal. En ce qui me concerne, j’ai de la chance car mes filles sont des bonnes dormeuses mais il peut y avoir des exceptions.

Si nous ne sommes pas de sortie la veille, et qu’elles se couchent tôt, l’heure de réveil pour le samedi est fixée à 9h. Mais il est arrivé qu’elles se réveillent dès 7h et nous aussi…mais mince c’est SAMEDI!!! Mais sans repère temporel, comment peuvent-elles le savoir?

Comme je vous l’ai déjà dit, le réveil pouvait être à 7h parfois mais…ça…c’était AVANT de connaître le réveil révolutionnaire!!! Vous le connaissez peut être, il s’agit du réveil de chez Oxybul.

Afficher l'image d'origineAfficher l'image d'origine

C’est un réveil pour les enfants de 3 ans qui fait veilleuse également. Il a différentes sonneries, berceuses, intensité de luminosité, une routine de mise au lit avec le go to sleep et surtout, SURTOUT, l’indicateur de réveil!!! Grâce au lapin ou à la vache qui s’allume jour/nuit, votre enfant saura s’il doit ou non se lever. Avec une bonne explication, ça fonctionne à merveille. L’enfant est d’une part content d’avoir un réveil (qui en plus fait veilleuse) et est fier d’être autonome, de gérer son réveil. Si nos filles se réveillent un peu avant l’heure prévue, elles feuillètent leurs livres, jouent calmement en attendant que mister lapin et la petit fille (présentée ci-dessous) indiquent qu’il est l’heure de se lever.

C’est un super produit, mignon, pratique, de qualité. Un cadeau qui rend heureux toute la famille!!! Si vous souhaitez l’acheter, voici les liens:

Réveil Lapin cliquez ici

Réveil vache cliquez ici

Ce réveil existe également pour les plus grands de 5 à 10 ans (mais vous pouvez le prendre dès 3 ans aussi). Il permet en plus l’apprentissage de l’heure.

Afficher l'image d'origine

Réveil petite fille cliquez ici

Réveil petit garçon cliquez ici

Allez! À vous les dodos plus longtemps!

À tantôt…

PS: Les Freemom, dîtes-moi dans les commentaires ce que vous en pensez et si vous connaissez ce produit?